Le running et la vie familiale

Je ne sais pas pour vous, notamment celles et ceux qui ont des enfants, mais chez nous entre le travail et nos 3 enfants, la vie est dense, et le mois de juin un mois de pure folie !

Je pensais qu’après ma course, j’allais devoir lever le pied sur le sport car la vie quotidienne allait reprendre le dessus au moins pour un mois et finalement, non ! J’ai réussi à conserver mes 3 séances de running hebdomaires, mais non sans mal, je dois bien l’avouer !

Quelques astuces quand le quotidien est ultra-chargé :

Courir tôt le matin quand tout le monde dort encore… Cela veut dire préparer ses affaires la veille (sans oublier les écouteurs, l’eau, les mouchoirs…), ouvrir les yeux dès que le réveil sonne, s’habiller, ne surtout pas chercher à réfléchir, et filer ! Pour apprendre courir à jeun, Anne a écrit un très chouette article il y quelque temps. C’est dur de passer de la tiédeur de son lit à la fraicheur matinale mais en cette saison, c’est vraiment chouette. Il ne fait pas froid, le chèvrefeuille embaume l’air, les oiseaux gazouillent, bref, on se retrouve vite de bonne humeur ! Et ensuite, la journée peut commencer ! Après avoir couru le matin, je suis super détendue pour la journée et je ne suis  pas énervée si j’ai un contretemps qui décale tout m’empêchant d’aller courir au moment que j’avais envisagé.

 Image

Courir tard le soir. Cette semaine, comme je n’étais pas aller courir la matin (par flemme, je l’avoue), que la journée s’écoulait en se chargeant de multiples petites choses et qu’il faisait vraiment très chaud, avec mon mari, nous ne sommes finalement partis courir qu’à 22h. Les enfants dormaient, la voisine veillait sur eux et finalement, cette sortie a été l’une des plus zen et amusante que je n’ai jamais faite. On a bien papoté, on a fait nos fractionnés, on a vu le soleil se coucher, fait la connaissance d’une maman hérisson pendant nos étirements, bref, c’était très très sympa !

IMG_2380

– Courir avec ses enfants à vélo. Testé aussi ce mois-ci mais mes enfants sont encore un peu jeunes et cela convient pour des sorties courtes « à la cool ». Courir et donner des conseils de sécurité toutes les 2 minutes, ce n’est pas toujours évident. Par contre, le ravitaillement était parfait !!

Courir à l’heure du déjeuner. Je l’ai beaucoup fait quand j’ai débuté cet hiver. Maintenant que je cours plus longtemps et qu’il fait chaud, c’est plus difficile. Mais les enfant étant ou à la crèche ou à la cantine, c’est une bonne option que je garde pour l’automne. Cela fait une bonne coupure dans la journée, ça change les idées même si le timing est serré pour se doucher et manger avant de reprendre et pas de stress le soir pour enchainer les devoirs, les douches ou bain, la préparation du repas etc.

 En bien sûr, quand le quotidien est chargé, il faut profiter des moments calmes ! 

IMG_2367

Et vous, avez des astuces à partager ?

Bonne semaine et à bientôt !

Publicités

Une réflexion sur “Le running et la vie familiale

  1. Bonjour Blandine,

    Tu as parfaitement résumé les différentes situations liées au Running et la vie de famille ! On a beau dire que c’est le sport le plus facile et le plus pratique, pas de contrainte, juste une paire de basket et hop ! c’est vrai quand on débute, mais une fois qu’on commence à faire des distances plus longues , il faut compter au moins 2 heures (course, étirements, douche..) … mais comme on devient accro on le trouve ce temps 😉

    Merci pour ton article

    Myriam

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s